comments 8

Dilemne : comment les marques assument les “tuning boys”

C’est une brève parue sur le site de Caradisiac qui introduit le sujet : comment les marques automobiles gèrent les adeptes de tuning?

Largement répandu à travers le globe, le tuning consiste à customiser son véhicule selon des modalités pas toujours très glamours… Les idées reçues véhiculées par ces pratiques sont d’ailleurs mal connotées en dehors des communautés de fans.

La logique marketing poussent les marques à monter en gamme et essayer des vendre des voitures toujours plus équipées à des prix toujours plus hauts. Il devient toutefois compliqué de gérer cette stratégie lorsqu’une partie de sa clientèle y injecte les valeurs du tuning, souvent très populaires (cf. vidéo ci-dessous)…

Quelques marques tentent de “premiumiser” le tuning. Après tout, ce hobby n’est pas forcément incompatible avec le marketing de la personnalisation et de la série limitée.

Mini propose par exemple à ses clients une gamme d’accessoires très vastes qui leur permettent de tuner sa voiture de manière chic.

Ford va présenter plusieurs préparations tunées de sa Mustang au SEMA show, THE salon du tuning à Las Vegas. La marque s’est rendu compte que son modèle culte était l’auto la plus customisée au Etats-Unis. Les propriétaires ont dépensé pas moins de 31 milliards de dollars l’année dernière en accessoires… Une manne bienvenue pour l’industrie automobile US en berne..

Comment concilier les aspirations statutaires des marques avec la réalité des usages des consommateurs? Vaste sujet…

Une autre stratégie qui marche pas mal, c’est les cargirls sur les salons… Ou comment attirer les consommateurs en quête de statut ET les adeptes de la jante alu… La photographe Jacqueline Hassink s’est amusée à en faire un reportage photo :

Le reste de la galerie ici.

Dur dur la culture…

Bonus : une petite perle

About these ads

8 Comments

  1. Ton article me fait penser à cette campagne TV de Volkswagen, qui abordait cette épineuse question – avec un humour auquel on peut être +/- réceptif – grâce au très bon Peter Stormare (Fargo, Prison Break etc.):

    -http://www.youtube.com/watch?v=xCIF6JF1O5U

    http://www.youtube.com/watch?v=0I0WfnhVs2s

    Le tuning classe, quoi.
    Ou pas ;).

    Y aurait d’ailleurs un travail de réflexion sympa (bien qu’on touche un peu à la branlette sémantique) à faire pour distinguer la customisation/personnalisation – comme ce que propose Mini – et le tuning.

    Enfin, à mon avis, ce qui emmerde surtout les marques dans tout ça – en dehors de l’image – c’est qu’une bonne partie du fric généré par le tuning ne retombe pas dans leur escarcelle, mais dans celle des fabricants d’ailerons, de spoilers, de jantes etc.
    (doivent-ils d’ailleurs s’acquitter d’une licence pour pouvoir faire des produits pour les modèles d’une marque, comme c’est le cas dans l’informatique avec les périphériques pour produits Apple ? je ne suis même pas certain).

    Like

    • Jean

      Les marques ne doivent effectivement pas se gêner pour prélever un petit droit de cuissage sur les accessoires tuning…

      Like

  2. Pingback: Twitted by MillwardBrownFR

  3. Pingback: Les 10 articles les plus lus de l’année 2009 « Notre lien quotidien

  4. Pingback: Automobiles et automédias « Notre lien quotidien

  5. Pingback: Notre Lien Quotidien Zeitgeist 2011 – 1000e post « Notre Lien Quotidien

  6. Pingback: Le tuning est-il une forme de hacking? « Notre Lien Quotidien

  7. Pingback: Les hôtesses et babes appréciées des fabricants de hi-tech visent-elles à recruter des seniors ? « Notre Lien Quotidien

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s