Cluetrain Manifesto : prise de connaissance tardive mais efficace

 

Une sacrée trouvaille que ce Cluetrain Manifesto. Déniché ce matin au détour d’une conversation entre collègues, j’étais le seul à ne jamais avoir entendu parler de ce texte vraisemblablement à cause du décalage générationnel.

Rédigé en 1999 –autant dire la préhistoire – par Rick Levine, Christopher Locke, Doc Searls, and David Weinberger, ce manifeste énumère 95 thèses inhérentes à l’évolution du marché à l’aune de la naissance d’Internet, préfigurant une révolution sans pareille dans l’interconnexion entre individus.

Une bonne partie de ces assertions sont criantes de vérité. Il apparait fou que ces quelques prophéties n’aient pas été mieux prises en considération par les acteurs du maketing. Pour le plaisir (et par devoir), en voici quelques unes :

  • Les marchés sont des conversations.
  • Les marchés sont constitués d’êtres humains, non de secteurs démographiques.
  • Ces conversations en réseau permettent à de puissantes nouvelles formes d’organisation sociale et d’échange de connaissance, d’émerger.
  • Les entreprises ne parlent pas la même langue que ces nouvelles conversations en réseau. Pour leurs audiences en ligne, les entreprises sonnent creuses, plates et littéralement inhumaines.
  • Déjà, les entreprises maniant boniment et charlatanisme, ne parlent plus à personne.

Une sacrée de leçon de relativisme infligée aux jeunes pousses du métier… Comme d’habitude, tout a déja été dit…

5 thoughts on “Cluetrain Manifesto : prise de connaissance tardive mais efficace”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s