2008 : l’année des netbooks

L’année 2008 aura été le théâtre d’une micro révolution informatique, à la croisée de l’ordinateur portable – désormais plus vendus que les PC de bureau – et du smartphone. Les netbooks ont investi un nouveau segment de marché, permettant notamment aux opérateurs téléphoniques d’élargir leur offre hardware.

Malgré un taux de satisfaction pas encore optimal – l’empressement de certains fabricants a peut-être nuit à la finition de quelques modèles – les netbooks se sont écoulés à près de 15 millions d’exemplaires l’année passée. Une caractéristique frappante de ce nouveau marché réside dans la promesse ultra basique du produit : petits prix, fonctionnalités limités et ultra portabilité.

Un large pan de la production y répond donc sans soucis de distinction. Sony, à la recherche de sa gloire passée, présentait le mois dernier lors du CES – la grand messe high-tech de l’électronique à Las Vegas – sa version du netbook, plus petite, fine, puissante et design. Bien décidée à en faire le it-laptop de l’année, la firme nippone a investi la fashion week new yorkaise via une bande de 10 mannequins sillonant les catwalks et les backstages, un ordinateur en main, à mille lieux des clichés attachés à la figure du geek. Un PC sur les podiums ?

L’histoire ne dit pas encore si les fashionistas vont succomber.

Pour la petite histoire, Apple a déclaré ne pas s’intéresser à ce marché considéré comme cheap et indigne de la Pomme.

1 thought on “2008 : l’année des netbooks”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s