Pendant que mon ukulélé pleure doucement

Reprise de Jake Shimabukuro au ukulélé du formidable While my guitar gently weeps des Beatles, composé par Georges Harrison en 1968.

L’histoire de son écriture est surprenante. Basé sur le concept oriental du Yi Jing (postulant que tous les éléments de l’univers sont reliés entre eux), Harrison désire composer un titre en piochant au hasard dans le recueil du Yi Jing. Quel que soit le mot sur lequel il tombera, il en fera une chanson.

Georges ouvre le bouquin du Yi Jing et pose son doigt sur 2 mots : “gently weeps”… Vous connaissez la suite…

Bonus : la version Jacky acoustique

Source : Wikipédia

1 thought on “Pendant que mon ukulélé pleure doucement”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s