L’histoire des pneumatiques

Ca ne vous est jamais arrivé de tomber au détour d’une BD ou d’un roman du début du 20e siècle sur un dialogue où les gens parlaient de « pneus » (« envoyer un pneu ») ? J’ai les vagues souvenir d’avoir vu ça au moins dans Baisers Volés de Truffaut ou dans les Nestor Burma illustrés par Tardi.

Pensant naïvement qu’il s’agit d’un énième terme de jargon, on zappe. Et puis, sérendipité aidant, on tombe sur un article Wikipédia et là, on découvre l’impensable. Le pneumatique n’est pas de l’argot, il s’agit bel et bien d’un petit réceptacle cylindrique qu’on envoie à distance à travers des tubes alimentés par de l’air, propulsant le colis dans une direction donnée.

Voici une vidéo explicative, commentée par Jean-Pierre Léaud himself.

Les « pneus » ont fait la fierté des capitales du monde entier à la fin du 19e et au début du 20e siècle. Posséder son réseau pneumatique était un gage de modernité absolu. Ca laisse rêveur… On se reprojette tout de suite à la Belle Epoque, inventions à tout-va, progrès de la médecine et de la vie sociale en général, un Paris tout beau tout neuf, les grands magasins, la Tour Eiffel…

Arrêtés pour la plupart dans les années 60, on trouve encore aujourd’hui des systèmes pneumatiques dans les banques, hôpitaux, les aéroports et mêmes certains supermarchés. Le réseau pneumatique est toujours d’actualité pour envoyer des documents rapidement sans avoir à se déplacer.

Pourquoi un laïus sur les pneumatiques? Simplement parce qu’un designer nommé Philip Hermes songe à redévelopper un réseau underground de transport d’objets en utilisant toutes les infrastructures inutilisées : tuyaux, câbles, etc. Du neuf avec du vieux, rien ne se crée, tout se transforme, CQFD.

Source : PSFK, Wikipédia

8 réflexions sur « L’histoire des pneumatiques »

  1. Toujours en utilisation au pont de l’Ile de Ré par exemple, pour envoyer des documents/cartes de pont aux guichetiers depuis le ‘siège’, installé sur le bas-coté – et éviter à ces derniers de travers 4 voies de bagnoles et perdre 15 minutes à chaque fois. On a pas fait mieux depuis je pense.

    J'aime

  2. Merci, je lisais justement l’un des romans de René Barjavel (Ravage) et dans celui-ci, les personnages s’envoient des pneus… J’ai pas toute de suite tilté que c’était, je connaissais pourtant bel et bien ce moyen de communication, mais j’en avais absolument oublié le nom ! Merci !!!

    J'aime

  3. Le pneumatique de la poste de Paris était utilisé jusqu’en 1984, seulement quelques années avant l’internet !
    Il est encore utilisé en interne dans des administrations et entreprises.
    Très pratique quand il s’agit de transmettre un objet, document, rouleaux de pièces aux caisses de magasins, etc…

    J'aime

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s