Abbé Pierre 2.0 : à quand l’e-mmaüs?

Prenez un grand saladier durable : versez y 250 grammes de développement du troc et de la vente d’occasion, ajoutez un peu de tendance smart shoppers et un demi-litre de re-use/recyclage, mélangez avec deux cuillers de nouvelles solidarités et de communauté, émiettez une pincée de mode de vie locale, un soupçon de vintage, laissez cuire pendant 1 heure…

Voici la recette du gâteau célébrant les 60 ans d’Emmaüs, une association dont le rôle n’a jamais cessé de se renforcer. Aujourd’hui, elle colle aux dernières tendances de consommation post-crise.

C’est l’opération eBay Live IRL (in real life) qui m’y a fait penser. Si la boutique virtuelle eBay s’amuse à créer des structures de vente physique éphéméres, pourquoi le champion du débarras et des fripes ne lancerait pas une version électronique?

091104_ebay_store

L’article publié dans Le Monde Magazine de la semaine passée dressait un portrait élogieux du nouveau responsable de la structure parisienne : un jeune polytechnicien animé par la passion et le goût de la réinsertion. Actuellement cantonné (à Paris tout du moins) à un entrepôt dans le 14e arrondissement, Emmaüs devrait se développer et ouvrir des antennes locales dans d’autres arrondissements.

Nul doute que ces initiatives devraient rencontrer un succès qui conjugue plusieurs facteurs : le désir de vie locale, de reconnexion avec son quartier, de sociabilité, de récupération, de solidarité, de réinsertion, d’authenticité, de vraie vie… Une occasion en or de redonner du sens à sa consommation.

Qu’ils parlent aux hipsters, aux personnes dans le besoin ou aux bobos, les membres de la communauté des pèlerins d’Emmaüs n’en finiront jamais de nous surprendre et de nous aider à garder les pieds sur terre.

Certains regrettent l’existence de ces associations, y voyant le reflet de la déliquescence du lien social et l’échec d’une vision de la République. Je crois au contraire que ces structures sont indispensables et indissociables des sociétés développés. Si l’on s’en tient au système de la consommation selon Barthes, c’est grâce aux pauvres que les riches se sentent riches.

Il était temps de leur rendre hommage. Ils tiennent leur revanche sur la bourgeoisie.

Joyeux anniversaire.

6 thoughts on “Abbé Pierre 2.0 : à quand l’e-mmaüs?”

  1. je suis bien d’accord…hommage à emmaüs qui est un truc génial. Ce fut un de mes exemples préférés d’une structure sociale pour et par les gens qui est autonome et qui favorise les sociabilités! Je suis bien d’accord…il faut qu’il y est des associations qui proposent et fassent cela…il faut qu’elles restent indépendantes de tout appareil politique…pour moi ce sont des îles sans frontières et apatride, des utopies quoi!

    Like

  2. Petit témoignage d’un bénévole (à temps ultra partiel) d’Emmaüs justement dans le XIVème.

    Déjà je voudrais rendre hommage à leur slogan (et oui) : “Ne pas subir, jamais agir”, ensuite à l’incroyable pragmatisme et sens de la réalité de cette association, à 1000 lieux des utopies justement.
    Il y a un côté “ne pas se voiler la face” et “agir, toujours”, tellement loin des politiqueries, des élaborateurs de systèmes globaux pour pas cher (y aller de sa petite théorie et ne rien faire) que j’admire.
    Un grand respect des chiffonniers, en leur donnant concrètement de la responsabilité, un grand sens de la dignité, mêlé avec un pragmatisme apolitique.
    (et en plus le top du bon plan pour acheter plein de trucs pas cher :-) ).

    Bref je suis fan.

    Like

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s