Divorce à la française

Rien ne va plus dans la famille EDF. L’ouverture du capital de la grande maison française provoque depuis quelques années des changements en rafale : nouveaux dirigeants, nouvelles identités visuelles, nouveaux modes opératoires…

Le dernier couac (ou plutôt l’avant-dernier si l’on compte l’affaire Proglio), c’est le divorce (symbolique) entre EDF et RTE (Réseau de Transport d’Electricité), l’exploitant des réseaux électriques.

Cela a commencé par une rupture visuelle. Alors que les deux sociétés étaient auparavant affiliées…

… on ne retrouve désormais plus grand chose (sinon un certain désir de modernité) qui les unit

On a également vu des annonces presses faisant la pub de chacune des deux entités…

Intéressant pour les marchés, pour les RH ou pour l’interne mais franchement, qu’est ce que va en penser le consommateur final sinon que ça sent les complications : qui assume les responsabilités? Qui facture? Qui rembourse?…

Autant d’enjeux de communication qui devraient faire les choux gras des agences de communications dans l’avenir.

Qui a dit “diviser pour mieux régner”?

2 thoughts on “Divorce à la française”

  1. RTE reste une filière 100% EDF:pour le capital c’est sans ambiguités. Reste en effet la question des responsabilités, et des investissements : quid du Md€ d’investissement annuel que requiert la modernisation notre réseau nationale. Douce France, cher pays de mon enfance.

    Like

    1. Ca ne va pas arranger l’image de EDF et l’augmentation de 24% prévue dans les années à venir annoncée aujourd’hui…

      Like

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s