Un rapide ode aux frères Lumière

Vous connaissez mon amour de la théorie de l’effet de diligence, peut-être moins celui du cinéma. Ce rapide post a pour unique objet de louer la vista exceptionnelle des frères Lumière.

Alors qu’un nouveau média commence toujours par copier celui qu’il remplace (voici notre fameux effet de diligence), les deux inventeurs du cinématographe avaient compris dès sa création l’intérêt en soi de leur trouvaille.

De fait, la projection de L’arrivée d’un train en gare de La Ciotat (une des premières de l’histoire) eu lieu dans une grande salle (effet de groupe garanti), dans l’obscurité (afin de garantir une visibilité optimale et une atmosphère mystérieuse) mais surtout… Surtout… avec un film grand spectacle générant un effet de surprise inédit.

Ils ne voyaient pas le cinéma comme un outil de reproduction de l’image façon photographie, ils avaient immédiatement compris que ce nouveau média conviendrait au spectacle et aux sensations fortes.

Les spectateurs ne manquèrent pas de rendre hommage au génie des deux frangins : ils s’enfuirent en courant.

Tout était inventé dès la naissance du cinéma. Incroyable et magnifique.

6 thoughts on “Un rapide ode aux frères Lumière”

  1. Très juste, c’est la réflexion que je m’étais faite il y a un an, suite à ma visite de la maison des frères Lumière à Lyon il y a tout juste un an. Le même soir, les deux frères proposaient également le premier documentaire et la première comédie. Quelle vista !
    http://bit.ly/cssiyn

    Like

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s