L’éducation à la consommation passe par le jeu

Exhumé par Alexandre, cet objet est emblématique de l’éducation à la consommation opéré chez les jeunes occidentaux. Ceux qui l’ont connu vont sauter au plafond, le Barcode Battler :

Le principe de ce jeu électronique était simple : le joueur scannait les codes barres des produits qu’il achetait au supermarché. Chaque produit était doté d’une quantité de point défini par le fabricant du Barcode Batller.

Les plus gros acheteurs étaient les plus fort. Une marque de  pâte japonaise s’est retrouvée en rupture de stock tant son code était puissant (retrouvez le reste de l’histoire ici).

Voici un résumé détaillé du jeu :

Dérangeante d’un point de vue éthique, cette invention était assez géniale pour transformer la consommation en jeu (quelque chose qu’on retrouve actuellement sur Foursquare ou des tonnes de site rémunérant ses utilisateurs en points, cf. cette veille Né Kid), écouler des stocks de produits se vendant mal, faire du CRM et des partenariats commerciaux…

Encore une innovation qui aura souffert d’avoir un temps d’avance…

NB : Le code barre continue à faire des émules (au-delà de ses détournements publicitaires ou ses évolutions high-tech), comme le soulignait Chloé via une note de PSFK racontant Food52, un site web utilisant Stickybits pour enrichir les codes barres de tonnes d’ingrédients de recettes pour les utilisateurs.

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s