La fiction, cette garce

Dans la folie qui entoure la nouvelle saison de la série Mad Men, un phénomène émerge clairement.

Ce ne sont ni les vieilles pub BDDP avec Delon, ni les objets de la série – ou le rôle – mis aux enchères sur eBay, ni les parodies, les jeux ou les vagues télévisées pensées pour l’occasion…

… C’est la réponse outrée de McCann, dénigrée dans l’épisode 4. Leur sens de l’humour a fini par trouver ses limites.

“The Mad Men premiere garnered 2.9 million viewers while the Jersey Shore premiere garnered 5.2 million viewers. Clearly, the ‘retards’ are the winning team.”

“It is not appropriate to make fun of people with disabilities. You know, like TV writers.”

“We watch Mad Men for the commercials. We skip through the actual show.”

Les mecs ont un peu perdu leur sang froid. Blasés par des personnages de fiction (un peu comme quand les USA restaient à la maison pour des épisodes de Dallas) qui semblent décidément très bien renseignés sur Adland.

3 thoughts on “La fiction, cette garce”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s