La stratégie de l’échec

Il est des marques qui s’intéressent aux sports qui n’en sont pas, d’autres aux gros cerveaux capables de battre un ordinateur aux échecs.

Dans un cas comme dans l’autre, on nage en pleine caricature (c’est le sacerdoce de la publicité me direz-vous) : les sports non-officiels “ne sont pas des sports” et ne méritent habituellement  pas qu’on s’y attarde, les échecs sont de leur côté un avatar de l’intelligence nerd et boutonneuse*.

Quand on parle de sports et de marques, on pense assez naturellement (du moins depuis les années 90 et la célèbre stratégie d’endorsement de Nike) aux sponsors et aux sportifs stars…

Tout en combattant les deux idées reçues citées plus haut, la marque de jeans G-Star Raw a décidé de soutenir un jeune mannequin scandinave, Magnus Carlsen, se trouvant être la relève internationale des vedettes des échiquiers (Garry Kasparov et consors).

La marque organise même un tournoi d’échecs pendant la fashion week new yorkaise :

Une manière intéressante de s’approprier un territoire à la fois vierge d’emblèmes positifs et très inspirant (on ne pourra plus accuser les mannequins d’être écervelés).

*voir la veille de Né Kid consacrée à la branchitude des geeks :

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s