Thing Dameon, Facebook des objets

5 tribus de lycéennes britanniques, définies par leur "look"

Dans La Société de Consommation, Jean Baudrillard explique que nous achetons des produits et nous consommons des signes, ce qui sous-tend :

  1. Nous sommes des agents économiques dotés d’un pouvoir d’achat,
  2. Les objets que nous achetons sont des signes, ie. ils envoient des messages.

Contrairement aux économistes, Baudrillard ne définit pas uniquement la société de consommation par un modèle de croissance reposant sur la demande mais par un système où chaque agent économique émet des messages (sur sa personnalité, sa religion, sa profession, son niveau de vie…) par les objets/signes qu’il achète.

Baudrillard ira même jusqu’à postuler que nous vivons dans l’hyper-réalité, ie. nous ne distinguons plus l’image de la réalité, ou plutôt  le produit du signe.

Si, comme le croit Baudrillard, les objets parlent pour nous, alors Thing Daemon peut vous intéresser, il s’agit d’un réseau social d’objets (malheureusement encore en projet comme le signale l’article d’INA Global).

Sa vocation consiste à indexer tous les objets du monde réel (objets communicants : smartphones, laptops, etc.) ou virtuels (gifts Facebook, photos de vos marques préférées, achats réalisés, etc.) afin de les faire communiquer entre eux.

Outre la dimension business assez évidente de la démarche (tous les objets indexés = capacité de recommandation énorme, façon Amazon), on s’amuse à imaginer que demain, la relation homme/objet pourrait s’inverser.

Puisque nous produisons des signes via nos achats, pourquoi est-ce que nos achats ne pourraient produire des signes via leurs détenteurs?

Certains objets pourraient vous demander comme ami sur votre coefficient cool leur convient, les boutiques nous likeront lorsque nous pénétrerons dans leurs espaces, nous proposeront évidemment d’acheter la même paire de sneakers que notre pote passé une heure plus tôt… Les marques créeront des groupes et fédèreront des individus en ligne…

Ah, mais… Ah oui, ça existe déjà. Nous ne sommes peut-être pas si loin de cette prochaine prise de pouvoir du signe…

Pour mémo, voici la veille de Né Kid consacrée à l’internet des objets :

2 thoughts on “Thing Dameon, Facebook des objets”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s