La fin de l’internet illimité invite à s’inspirer du côté des autres commodités

Tout comme l’électricité fut un jour considérée comme too cheap too meter (ie. une commodité aussi abondante que l’eau ou l’oxygène), nous assistons ces jours-ci à l’apparition de signaux indiquant la fin d’une époque digitale.

Le coup de tonnerre officiel a été donné par le géant américain des télécoms AT&T annonçant la fin de l’internet illimité.

L’internet illimité, on l’a rêvé, on l’a utilisé à l’envi.

Cette stratégie de pénétration agressive des fournisseurs d’accès à puissamment accéléré l’adoption des foyers. Problème : aujourd’hui, le développement de nouveaux usages (notamment liés à la vidéo) est extrêmement gourmand en bande passante et met les FAI face à un dilemme :

  1. Augmenter les infrastructures pour endiguer l’accroissement du débit,
  2. Limiter l’accès au web.

Il existe mille et uns freins à la première hypothèse. Le coût de la construction (creuser des trous, tirer des câbles…), les frais énergétique et son corollaire de problématiques environnementales. Cerise sur le gâteau : l’immensité de ces investissement serait quasi invisible côté consommateurs. Nous continuerons à charger des vidéos de chats sur nos iPhones…

Naturellement la seconde hypothèse est plus opérationnelle et économique. Après tout, pourquoi les petits consommateurs de web (soit 80% des usagers) devraient payer pour la bande passante des gros consommateurs ?

L’électricité a bien fait le saut, pourquoi pas l’internet?

Demain, notre consommation sera comptée en Mo téléchargés, à la manière de nos kilowatts électriques.

Nos yeux se tournent alors vers les solutions proposées par l’industrie pour optimiser l’expérience digitale. Au même titre que les ampoules à basse consommation éclairent à moindre frais, quelles seront les technologies capables de garantir un accès au web sympa sans trop consommer?

Y’aura-t-il des heures creuses et des heures pleines (comme semble déjà les pratiques certains FAI)? Et des modems basse conso? Et des ordinateurs gratuits financés par le forfait internet?

3 thoughts on “La fin de l’internet illimité invite à s’inspirer du côté des autres commodités”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s