Une tactique appelée degamification

Dénichée sur le blog Pasta & Vinegar de Nicolas Nova, cette courte note aborde le sujet de la degamification.

Elle-même inspirée d’un autre article, elle relate l’expérience d’un auteur expliquant comment il déjouait, lui et ses amis, les règles des jeux de plateaux pour les aménager à leur manière et en profiter encore plus.

Alors que les défenseurs de la gamification avancent la plupart du temps le niveau d’engagement suscité par un environnement ludique, l’expérience de la degamification ne se contente pas de contrer cet argument mais le dépasse : c’est en déjouant les règles que le niveau d’engagement vis-à-vis d’un objet augmente.

L’affordance est un point de départ, libre à chacun de s’en accomoder.

Quand on connait le succès de jeux vidéo en environnements libres (GTA, etc.) ou la déliquessence du « mode d’emploi » parmi les jeunes générations, on aurait plutôt tendance à faire confiance à la degamifiction.

Le succès de Twitter ou Facebook jaillissent  précisément de l’absence de règles d’utilisations, les usages s’imposent et s’inventent, au bénéfice de tous.

13 réflexions sur “Une tactique appelée degamification

  1. En fait, davantage que de virer totalement les règles, j’ai l’impression qu’il s’agit de s’assurer qu’en dehors des mécaniques qui ont été définies par les concepteurs, il reste de la place pour l’improvisation / le détournement / le hack.
    Avoir des règles de base, ce n’est jamais un mal (surtout si elles sont bien pensées): ça permet de s’amuser tout de suite, sans se poser de question – et c’est ce qu’une bonne partie des joueurs attendent (plaisir et récompense immédiate).
    Mais ça n’empêche pas de s’assurer en même temps que ces règles ne soient pas trop restrictives et que, à côté, elles permettent aussi à ceux qui le veulent de créer leurs propres règles.
    Bref, les deux ne s’opposent pas nécessairement.

    Aussi, je trouve le terme de « degamification » un peu trompeur.

    A mes yeux, on est plus proche de ce qu’on appelle, dans le jeu vidéo surtout, le gameplay émergent: http://en.wikipedia.org/wiki/Emergent_gameplay

    J'aime

    1. Je suis daccord, le terme est un peu extreme. Surtout provocateur tant la notion de gamification est omnipresente et tt aussi trompeuse dans la plupart de ses usages. Il est evident quil ny a pas de jeu sans regle. Il est aussi evident que certains jeux sont bien plus funs sans regles: souvenons nous de notre tendre enfance ou un baton voire un vieux ballon sufisait as nous eclzter des heures…

      J'aime

  2. very interesting.
    Avez-vous lu « l’invention du quotidien » de michel de certeau ? avec les notions de bricolage et de braconnage des utilisateurs à l’égard des dispositifs proposés. c’est très ressemblant comme concept.

    J'aime

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s