Quand notre cerveau crée du sens là où il n’y a que du bruit

On avait déjà eu l’occasion d’aborder ce sujet lors d’une note consacrée à un projet ami : around your word.

S’il arrive que les gens croient des choses insensées, c’est normal. Notre cerveau nous joue des tours.

Around your word exploitait le mécanisme que Ben Goldacre appelle “voir du sens là où il n’y a que du bruit” s’exprimant par l’interprétation ou la connexion d’un ou plusieurs éléments n’ayant aucun lien.

Nous ne pouvons nous empêcher de reconstituer un énoncé ou chercher à compléter une information.

Cette vidéo exhumée des archives TED exprime parfaitement ce concept, ou comment notre cerveau est programmé pour établir des schémas :

[MàJ] D’autres parlent de chaos theory, d’autres encore de FN et LN : 

4 thoughts on “Quand notre cerveau crée du sens là où il n’y a que du bruit”

  1. Bonjour

    De qui est l’illustration à l’initiale de l’article, l’illusion paradoxale du pont ?
    Merci par avance

    Like

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s