L’erreur fondamentale d’attribution comme grille de lecture au quotidien

On a déjà eu l’occasion d’aborder le sujet de l’erreur fondamentale d’attribution, un biais cognitif qui tend à nous faire expliquer une situation en nous faisant préférer les causes individuelles aux causes contextuelles.

Ce petit défaut de nombrilisme explique bon nombre de comportements et certains l’exploitent avec talent.

Une étude de l’Université de Londres montre que le quidam est plus susceptible de donner de l’argent à une association caritative en cas de catastrophe naturelle qu’en cas de crise générée par l’homme.

Une autre manière de décrypter les publicités pour la liberté de la presse, le dépistage du cancer du sein ou la prévention contre le sida…

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s