10 réflexions sur « La débâcle du sponsoring aux Jeux Olympiques de Londres, illustration malheureuse de la fable de la grenouille et du scorpion »

    1. Je comprends votre point de vue. La dimension diplomatique/publicitaire de l’évènement était particulièrement prégnante, malgré l’acceptation généralisée du UK. Lorsque ça vient de Chine ou de pays controversé, on regarde d’un air ironique, mais là…

      J'aime

  1. L’ironie dans cette histoire est qu’etre sponsor des jeux enferme les marques dans des obligations lors de leurs campagnes de communication, du point de vue des guidelines du LOGOC mais aussi de l’autocensure des sponsors qui apres avoir crame un bon paquet de pognon (un peu moins de 100 millions pour les top sponsor) matraquent pour rentabiliser leur investissement.

    Resultat: C’est bien souvent les marques non partenaires (a l image de Nike cette année) qui se degagent du lot.

    J'aime

    1. Yes. A l’image de Nike qui dépasse Adidas chez les sondés de l’étude Adage au sujet des « marques qui vous semblent être partenaires des JO »… Sale temps

      J'aime

  2. Nike est par contre Sponsor d’athlète donc par association est sponsor des J.O.
    L’univers des marques est décidément quelques choses de bien futile…

    J'aime

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s