Les 10 films les mieux écrits (first part)

Cet article un peu facile était en gestation depuis longtemps. Bonne nouvelle : grâce à l’excellente contribution d’amis lecteurs, cette note se décomposera en deux articles.

Rien de plus facile que de tacler une pub. Aussi, pour rendre à César ce qui est à César, voici une sélection de 10 films particulièrement bien écrits. Tout est texte. Hommage aux littérateurs.

1. L’espèce en danger par Forza Motorsport 4 : déniché par Alexandre, ce bijou d’intelligence aux antipodes des Toyota ou Dodge (qui malgré leur intelligibilité, sont à côté de la plaque) offre une promenade très perspicace dans le monde du jeu vidéo. La voix de Jeremy Clarkson est une cerise sur le gâteau.

2. Imported from Detroit par Chrysler : on ne présente plus ce chef d’oeuvre au service d’un insight qui a coûté cher à la windy city. Luxe = voitures étrangères. C’est l’ambition de ce film : redonner du lustre au made in US.

3. Le jeune par La Poste : beaucoup d’humour pour un film pensé pour les parents ouvreurs de comptes jeunes. Une première à l’époque : les jeunes ne sont pas vraiment prescripteurs de leur banque auprès de leurs parents… Avant de créer un compte pour les jeunes, nous les avons observé. Eh oui…

4. Kinect effect par Microsoft : outre un choix musical totalement approprié, ce film consacre le changement de posture de Microsoft, depuis le géant fermé au géant ouvert. Laissons les gens faire ce qu’ils veulent, tout est question d’usages.

5. Redéfinissons les standards par AXA : facile mais bien trouvé. Une promesse qui pêche malheureusement par manque de preuve… Cette vidéo donnant un nouveau coup d’envoi s’est transformée en coup dans l’eau.

6. To Michael par Playstation : joli hommage aux joueurs et belle promesse de gratification individuelle. Le dépôt d’arme aux portes de la taverne figure un autre aspect fondamental du jeu vidéo : la démocratie. Michael et la centaine d’autres joueurs vénérés possèdent le même statut aux yeux de leurs avatars.

7. After hour athletes par Puma : un ode à la jeunesse au service d’une plateforme de communication brillante, différenciante et pertinente.

8. Think different par Apple : un manifeste de marque devenu mythique. Le positionnement parfait de l’outsider, qu’on regarde tout de même aujourd’hui avec un petit rictus.

9. Point of view par The Guardian : toute une époque… Quand un journal se vantait d’offrir plusieurs points de vue il y a 20 ans, tout l’enjeu aujourd’hui est de valoriser un point de vue.

10. Litany par The Independant : la mise en mouvement très factuelle et culturellement intégrée de la promesse d’une marque. Merci Pierrine.

11 réflexions sur “Les 10 films les mieux écrits (first part)

  1. Mention spéciale aux 2 spots traitant du jeu vidéo : ils sont la démonstration que les biens culturels méritent plus qu’une bande annonce à la Tv ou que le cover dans le métro…que les films s’en inspirent !

    J'aime

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s