Que raconte le “product displacement” sur notre rapport à la consommation?

Ryan Watkins-Hughes, Shopdropping

Dans la même veine que les films post publicitaires, je vous recommande chaudement cet article (la version PDF illustre les exemples cités) du journaliste Rob Walker sur le product displacement.

Ce qualificatif détourné désigne le fait de placer des fausses marques dans des environnements commerciaux traditionnels : depuis les bières Duff arrivée dans nos linéaires aux happenings de la Surf Rider Foundation plaçant dans les supermarchés des sachets de déchets maritimes en passant par ce genre détournement ordinaire (cf. image).

Outre une parfaite illustration de l’hyper-réalité interrogeant l’omniprésence de l’image, ces objets créent des ruptures dans notre rapport machinal et mécanique à l’acte d’achat. Qu’elles viennent d’artistes ou de la culture populaire, elles témoignent d’une appropriation réussie des codes de la mercatique – dans la même veine que le personal branding – qui nous dit : nous sommes biberonnés au marketing, ne restons pas passifs.

Toutes proportions gardées, le product displacement, c’est la création pilotée de black swans visant à faire disjoncter notre rapport au quotidien trivial.

Une autre forme de poésie, plus que jamais rafraichissante à l’heure du tout algorithme.

7 thoughts on “Que raconte le “product displacement” sur notre rapport à la consommation?”

  1. L’expo de Rob Walker a vraiment l’air super cool
    (au passage, inventeur du concept de Murketing http://en.wikipedia.org/wiki/Murketing)

    Helas c’est a New York ;(
    Neanmoins il me semble que l’expo des H5 (Logorama) a la gaite lyrique a Paris (http://www.gaite-lyrique.net/hello) est exactement sur la meme reflexion de l’aspect fictionnel des marques:
    La marque n’etant qu’artificiel, ou est le reel, ou est la fiction?
    Dans un environnement fictionnel, les valeurs d’une marque sont elles valides?

    Bref, a ce sujet je me permets quelques liens/anecdotes ma fois bien croustillantes:

    – En parlant de Duff, maintenant que la biere Duff est un produit reel (http://www.duffbeer.co.uk/) W9 le diffuseur des Simpsons en France est oblige de flouter le logo dans les episodes pour ne pas etre accuse de publicite caches.

    – L’aspect fictionnel des marques englobent aussi les medias:
    Regardez les couvertures cree pour les magasines fictifs pour Blare Runner
    http://www.flickr.com/photos/sbwoodside/with/3770517266/#photo_3770517266

    – Enfin dans la categorie placement de produit a l envers: la marque OAK fait du viral sur le concept de « reverse robbery »

    cheers et vivement demain!

    Like

    1. Ah yes j’avais ce truc c’est assez génial.. Coca-Cola s’en est inspiré pour son dernier films sur les caméras de surveillance

      Like

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s