La big data est notre horizon warholien : dans le futur, tout le monde pourra créer la tendance de son choix

mannequins fenetres façade bâtiment happening evenement collection model bentley rolls royce

Avec le big data, on accède potentiellement à toutes les informations du monde. Battements d’aile d’un papillon, pulsations cardiaque de ses voisins, durée moyenne observée chez les 23-36 ans pour sortir les poubelles. Tout devient mesurable.

Cet amoncellement de données ouvre un nouvel âge d’or pour les tendanceurs. Jusqu’à présent dépendants de datas existantes ou d’un flair assisté d’une solide rhétorique, ils pourront bientôt s’appuyer sur des preuves chiffrées.

Plusieurs scénarios s’ouvrent alors :

  • Tout le monde devient tendanceur grâce à des outils de détection de corrélation paramétrables selon les filtres de son choix, cf. Google Correlate.
  • Les tendances meurent sous l’afflux de données et se transforment en infos sans magie.
  • Les tendanceurs deviennent des mages adeptes de la sérendipité opposés à l’usage des chiffres.

Suite à la lecture de Microtrends, on peut parier sur la démocratisation de la tendançologie. Un peu à la Warhol, on peut se dire que dans le futur, tout le monde pourra créer la tendance de son choix.

Il suffit de dire une tendance pour qu’elle existe.

Vous sentez-vous prêt à avoir un avis sur la it-saveur qui va cartonner pour les yaourts l’année prochaine?

8 thoughts on “La big data est notre horizon warholien : dans le futur, tout le monde pourra créer la tendance de son choix”

Leave a Reply to djelmss Cancel reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s