Do we have a new PAP? Oui. Ce que nous racontent les Adidas powered by Google de Kevin Rose

concurrence deloyal kiosque coincidence

L’arrivée de Google dans nos chaussures n’a rien d’imprévu, au contraire, la marque ne fait que rattraper son retard sur Nike, Adidas ou Under Armour en matière de quantifying self. Quand on se disait que Nike souhaitait devenir le “Google de notre activité physique”, on ne croyait pas si bien dire.

Autre point, la question du périmètre concurrentiel. Qui aurait misé sur Google il y a encore 3 ans pour figurer la concurrence des marques de sportswear? Une belle preuve du besoin d’ouverture d’esprit et de réalisme bottom-up. Si le californien veille  à se présenter comme un ingrédient, personne n’est dupe, les marques étant toutes en train d’amorcer leur virage serviciel, le nerf de la guerre, c’est la donnée, pas la godasse.

Troisième point : le programme Art, Copy & Code de Google pour expliquer la pub digitale aux agences. Devoir être aussi explicite est un peu insultant mais salutaire. Qu’importe, si cette initiative doit rassurer les annonceurs sur les dispositifs marketing à mettre en place pour intéresser les gens, pas de problème. L’avenir s’annonce radieux.

6 thoughts on “Do we have a new PAP? Oui. Ce que nous racontent les Adidas powered by Google de Kevin Rose”

  1. L’annonce Art, Copy Code doit rassurer les annonceurs mais aussi mettre un coup de boost aux agences…

    Dans la même veine le Coca Cola project Re-Brief a gagné le Grand Prix mobile à Cannes…

    b.

    Like

  2. Très clairement,

    Bien que cela ait tendance à “changer”, les groupes et agences essayent d’évoluer, deviennent incubateurs : Publicis, Orange et Iris Capital créent un fond d’investissement, Wieden & Kennedy a son incubateur, cocorico en France l’AACC Start up project amène l’innovation au sein des agences…

    Peut être existe-il un autre problème de frilosité et/ou de compétences ?
    Je pense que les agences ont aussi des idées, c’est leur premier métier mais n’ont peut être pas forcement les annonceurs ayant les corones et les compétences techniques pour les porter (culture de l’ingénieur…)

    Digitas a un métier simili pour ça, le creative technologist, un peu de marketing de l’offre ne fait pas de mal
    http://digitaltalents.wordpress.com/2011/07/07/creative-technologist/

    My 2 cts

    Like

  3. D’ailleurs dans son dernier bouquin “Jet Lag” Jean Marie Dru défend le modèle de TBWA\ qui ne veut plus être en que en concurrence vs les agences de pub mais être en concurrence vs toutes les entreprises innovantes, être le top 100 des entreprises les plus innovantes etc…

    Quid des agences médias ouais, je vais aller un peu gratter…

    Like

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s