Les franchises Le Poulpe et CSI sont de parfaites illustrations de ce que devraient être les plateformes de marque

jean-pierre-darroussin-clotilde-courau-le-poulpe

A tous ceux qui connaissent le Poulpe et/ou Les experts, vous tenez votre métaphore pour raconter une plateforme de marque.

Comme pour une marque, chacune de ces deux franchises narratives possède un décor planté : des personnages récurrents, un genre, une typologie d’histoire, un décor.

Le génie de ces produits, c’est qu’ils ont été pensés pour être adaptés de mille et une manières (un peu comme une marque peut vivre dans mille idées de communication). Le Poulpe se définit d’ailleurs comme une collection, pas comme une série. Les mots ont leur importance.

Chaque épisode du Poulpe a été rédigé par un écrivain différent, qui selon sa sensibilité, a interprété le personnage.

Même esprit pour CSI/Les Experts où chaque épisode est doté d’une trame prête à être tournée dans différents lieux des Etats-Unis – les networks US étant essentiellement régionaux (d’où l’existence de CSI, CSY: NY, CSI: Miami…) – afin de coller aux attentes de chaque spectateur dans les régions US dans un premier temps, dans les pays du monde dans un second.

Chaque franchise a donc un mythe fondateur et une vision intemporelle (la justice dans les deux cas), sans cesse ré-interprétés par les différentes équipes/auteurs qui bossent sur le sujet, sur papier, à la TV, au ciné, online, en jeux vidéo, en figurines ou sur mobile. Futé.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s