L’Internet Des Objets pourrait autoriser les agences de pub à enfin toucher au produit

06719788-photo-nike-fuelband-se

Les métiers de la communication ont pour habitude d’user des mots pour raconter un produit. Il est rarissime que les annonceurs autorisent la modification de leur offre, malgré les nombreuses suggestions des agences.

L’internet des objets pourrait changer la situation.

D’abord parce que les agences vont initier leurs marques aux objets connectés.

Ensuite parce que les agences vont aider à exploiter les datas en vue de faire évoluer l’offre des objets en question.

Finalement parce qu’on ose espérer que ces nouvelles informations donneront de nouvelles idées d’autres objets connectés à inventer.

Le web a fait entrer plein de nouveaux métiers dans les agences de pub.

L’internet des objets aura au moins le même impact sur les organisations.

PS : pour les quelques retardataires qui n’ont pas encore découvert Mother >

9 réflexions sur “L’Internet Des Objets pourrait autoriser les agences de pub à enfin toucher au produit

  1. Cette belle chimere de l’agence qui touche aux produits.

    De mon point de vue, j’ai l’impression d entendre un fumeur me dit qu’il arrete de fumer a partir de la semaine prochaine.

    Chaque innovation qui arrive est (enfin) l’opportunite de toucher aux produits.

    Mais la realite est que les agences ne sont pas organises pour le faire.

    (Ceux dont les agences qui ont leur propre produit comme la mienne savent de quoi je parle).

    Notre business model est base sur des honoraires, pas sur de la performance ou du resultat.
    Nous sommes trop cher pour faire du produits.

    Le mieux que nous pouvons faire est de rapprocher des gens setupes pour faire du produit (startups) avec nos clients (CF: Mother at The Tramperey http://www.thetrampery.com/#mother_at_the_trampery__clerkenwell_)

    Enfin, the elephant in the room de tout ca, c’est que le Nike Fuelband est un four, mais la mythologie est trop forte pour qu on arrete d y croire

    J'aime

  2. Je trouve cela intéressant… Ma vision du design produit est plutôt celle d’une collaboration d’expert, d’un travail d’équipe. Le designer n’est pas un expert (génie autocrate) mais plutôt un chef d’orchestre, il agit comme une éponge catalysante. Je collabore déjà avec des artisans, des industriels, des éxecutants, des marketeux, des agents de l’environnement, des organismes publics… Je serais ravi de travailler avec les agences de com’. 😉

    (je suis aussi payer en honoraire je ne vois pas le rapport, le design n’entretient pas une culture du résultat. Je pense que le résultat est la conjonction de beaucoup d’élément. Le design n’est pas si arrogant pour en assumer la responsabilité seul : enfin c’est mon avis)

    J'aime

  3. Bonjour Jean,
    je suis tombé sur votre site en recherchant des avis sur la campagne P&G « merci maman ».

    Je trouve aussi déplacé voire scandaleux le nom de ce produit (contre lequel je n’ai rien contre) mais quand même! Peut-on faire plus sexiste? Toutes les taches que permet cet appareil : gestion des taches domestiques, du bien-être des enfants, etc.. sont donc remplacées par « Mother ». Waow. Moyenâgeux.

    J'aime

    1. je suis assez d’accord ac vs. je ne voulais pas rentrer dans la polemique mais pr un produit techno cela ne fleure pas le progres

      J'aime

  4. I want to believe. Un jour les PR seront de vrais ambassadeurs de marque, des power users avec un impact sur le public, les media et les produits eux mêmes.

    J'aime

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s