Dans le futur, tu as intérêt à savoir te faire des nouveaux amis

monstre manger enfant terreur

On parle souvent du paradoxe de Jevons dans NLQ : l’innovation n’est pas linéaire, elle s’incruste puis cohabite tant bien que mal avec ce qu’elle devait substituer.

Une grammaire n’en remplace pas une autre mais elle absorbe et digère.

La vie en société raconte cette lente et sûre intégration de couches, personnalités, objets, techniques, phénomènes.

Métaphore du corps social, le melting pot est la métaphore ultime, qui s’applique également très bien à un environnement technologique.

La meilleure manière de ne pas se sentir perdu, c’est de rester « brutalement ouvert d’esprit ».

La multiplication des options ouvre un champ des possibles toujours plus vaste. Il n’y a pas une mais mille façon d’aborder une problématique. Certain se fient à des schémas, d’autres innovent. Certains se rassurent en gardant un oeil inquiet dans le rétroviseur, d’autres embrassent gaiement les perspectives du neuf.

Vertiges de la liberté et sublime du monstre dont nous participons à l’inéluctable création. Vive la laideur et l’anormalité.

Une réflexion sur “Dans le futur, tu as intérêt à savoir te faire des nouveaux amis

  1. […] Je ne suis ni réactionnaire, ni collectiviste, mais l’entreprise libertaire qui ne respecte rien et marche sur la tête des pauvres, désolé, ce n’est pas ma vision d’un progrès inspirant. L’entreprise doit profiter à tous et ne pas s’inscrire en rupture de ban avec les vieilles conventions. Ceci ne remplace jamais tout à fait cela. […]

    J'aime

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s