Une introspection estivale : l’expertise est-elle emprisonnante?

fail harder wieden

La vie professionnelle est une source d’énergie paradoxale.

Tantôt elle excite, tantôt elle dépite.

Tantôt elle inspire, tantôt elle transpire.

Tantôt elle aspire, tantôt elle rejette.

La question de la progression dans la vie professionnelle est à ce titre passionnante car elle n’est ni naturelle ni uniforme.

Il y a plusieurs manières de l’évaluer :

  • Personnelle : son épanouissement, son équilibre
  • Statutaire : son poste, son salaire
  • Intellectuelle : sa curiosité, sa compétence

Ce dernier point est sans doute le plus paradoxal de tous.

L’expertise enferme : plus nous sommes compétents dans un domaine plus une structure nous y emprisonne. L’expertise est la sanctuaire de la zone de confort. Une fois protégé, difficile de se remettre en danger.

Dans cette situation, à moins que votre métier n’évolue rapidement, vous vous retrouvez au bureau des standards, façon Colin dans L’écume des jours.

Comment cultiver le goût du challenge intellectuel, de la curiosité, de la prise de risque alors que les organisations y semblent dogmatiquement opposées? Comment garder en bouche le parfum aigre-doux de l’erreur qui nous enseigne plus que 100 succès?

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s