La fragmentation d’une audience impose-t-elle une réponse fragmentée?

instagram-is-down-just-describe-your-lunch-to-me

Une belle présentation qui résume la relation paradoxale des Millenials avec leurs téléphones mobiles par le prisme du loisir. Alors que les jeunes sont de plus en plus connectés, le temps traditionnellement dévolu aux loisirs tend à perdre son statut de moment à part au bénéfice d’interstices continuels.

Les conclusions « pour les marques » sont en revanche fallacieuses.

Les marketeux ont tendance à mélanger la manière dont les gens consomment le contenu et la manière dont il faudrait faire de la pub.

Est-ce que parce que les Millenials veulent du bite-sized snack content que je dois leur infliger ça?

En tant qu’annonceur qui paye pour être vu, est-ce bien la peine de me casser les pieds à m’adapter à ce qu’aiment les Millenials?

Si par bite-sized snack content on entend un pre-roll ou un post sponsorisé, alors je comprends. Cette présentation m’explique juste que je ne dois pas passer de films de 30 secondes sur Youtube.

Mais si cette présentation m’explique que je dois créer du contenu vers lesquels les jeunes vont spontanément aller, alors bonne chance… Logique d’audience et de marques ne sont pas toujours compatibles. C’est bien à ça que sert le média payé.

Merci Sylvain pour la source

Une réflexion sur “La fragmentation d’une audience impose-t-elle une réponse fragmentée?

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s