De l’ombre à la lumière : la poésie des technologies obsolètes

Les technologies obsolètes sont poétiques.

Elles disent notre désir de se désolidariser de la course à la nouveauté.

Elles disent notre capacité de reconnaitre que passé, présent comme futur produisent leur avantages et leurs défauts, sans dogmatisme aucun.

C’est le sépia d’un Polaroïd, la caresse d’un feu de bois, la minutie d’une montre mécanique.

Cette campagne malaisienne pour les piles électriques Everyday en est la parfaite incarnation.

La poésie d’une pile électrique, c’est celle des histoires qu’on se raconte sous la couette, sous une tente, sous une averse.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s