Certes la confiance est affaire de richesse mais les marques doivent saisir l’opportunité d’offrir de la confiance à tous

Comme un clin d’oeil à cette observation selon laquelle les gens plus riches avaient plus facilement tendance à faire confiance aux avis de leurs pairs sur le web, la dernière édition du baromètre de la confiance Edelman fait état d’une corrélation entre le niveau de confiance dans les marques et le niveau de revenu (cf. slides 15 et 16).

De quoi garder à l’esprit que pour des marques internationales (au moins commercialisées dans de nombreuses zones géographiques) ou vendues à des populations hétérogènes, la question de la confiance est une donnée difficile à objectiver. Il est difficile de se mettre dans la peau de quelqu’un qui ne fait pas confiance à une institution. Comme il est par exemple difficile d’imaginer la vie d’un pays privé de gouvernement, substitué par des milices ou des groupes religieux.

Au-delà de l’enseignement sociologique de cette donnée, ne perdons pas de vue que la confiance est plus qu’un atout indispensable pour une marque mais un confort qu’elle peut offrir aux gens, a fortiori dans les zones moins favorisées.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s