On a découvert la première motivation de passage au m-commerce : le défaut

Cette étude GFK pour Facebook sur le e-commerce livre un insight comme on les aime, aka. qui ne figure pas dans les questionnaires.

A la question « pourquoi les gens achètent-ils depuis leur mobile », ils répondent, sans ambages :

Fifty-six percent said it was because they already happened to be on a device, while 55 percent pointed to the convenience it afforded.

En d’autres termes, le driver #1 d’achat mobile c’est sa familiarité, sa capacité à être l’appareil de référence pour zoner en ligne.

D’ailleurs les personnes interrogées ne s’y trompent pas, quand on les interroge sur les obstacles d’une expérience m-commerce, ils abondent :

Around 70 percent of mobile shoppers said website and app experiences could be improved, and 71 percent said the transaction experience itself needed some work.

Résultat des courses : si vous voulez devenir mobile first, à ce stade, il suffit d’offrir une expérience satisfaisante. Les consommateurs feront le reste.

NB : Le moment où une marque – à qui on parle de mobile depuis 10 ans – doit se plier aux usages fait toujours un peu peur… Tant mieux pour leurs agences.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s