Comme il est triste de penser qu’on peut manipuler les gens

Ces jours-ci, un article fait pas mal de bruit dans la petite communauté de amateurs des torchons de Medium : How Technology Hijacks People’s Minds — from a Magician and Google’s Design Ethicist.

Cet article est un ode au comportementalisme. Je fais donc je pense. Un peu l’inverse de Montaigne. Une certaine vision du monde…

Le designer nous explique qu’en produisant des menus il produit des occurrences de choix donc il nous empêche de voir le monde dans son exhaustivité. Extrait :

By shaping the menus we pick from, technology hijacks the way we perceive our choices and replaces them with new ones.

Par où commencer…

  1. Nous avons tendance à voir le monde à travers les outils dont nous disposons. Comme dirait Abraham Maslow, quand vous avez un marteau dans la main, tout ressemble à un clou.
  2. Sans vouloir être plus structuraliste que les structuralistes, les occurrences de choix dans la vie pré-existent à un menu d’app mobile. Donner le choix entre la pilule bleue et la pilule rouge dans un menu d’app n’est pas de la manipulation mais la représentation d’une occurrence : le choix.
  3. Ce n’est pas parce qu’on ne voit pas quelque chose qu’il n’existe pas. Ca c’est un vilain défaut de la pensée occidentale. Il m’arrive 100 fois par jour d’être insatisfait des options que me propose le menu d’une app, les rayons d’un magasin, la disponibilité d’un bouquin à la bibliothèque.
  4. Les gens ne sont pas des moutons et sont 1000 fois capables de décoder les propositions qu’une interface produit. Les designers ne sont pas des magiciens. Ils guident mais ne décident de rien. Augmenter le taux de conversion de 1% grâce à un nudge typographique n’est pas de la manipulation.
  5. Le monde va au-delà des menus d’un site. Si je ne trouve pas ce que je veux, je ferme le site et j’en ouvre un autre.

Donner le choix entre un petit suisse aux pommes et un petit suisse à la fraise à un enfant n’est pas un exercice de manipulation au service de la nutrition des têtes blondes. Améliorer la probabilité d’une décision finale avec une astuce cognitive n’est pas de la manipulation. C’est juste un petit nudge.

Les gens qui pensent qu’on peut manipuler les autres doivent se sentir étonnamment puissants…

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s