Le problème avec les bots …

… c’est de se rendre compte que les humains n’ont rien à dire.

Il y a quelques semaines, Facebook annonçait la mise en place de bots conversationnels au sein de sa plateforme.

Qu’on soit pour ou contre n’est pas le sujet. Ce qui nous intéresse, c’est pourquoi cet objet va fonctionner, au-delà de sa formidable capacité à susciter le fantasme.

La raison principale de ce carton annoncé, c’est que – sur Facebook a fortiori – 90% des conversations sont automatisables. Pourquoi? Elles sont ultra factuelles.

  • Quand vais-je recevoir mon produit de la référence XXX?
  • Pourquoi mon wi-fi ne fonctionne pas?
  • Quel temps va-t-il faire aujourd’hui?
  • Allez-vous relancer le McRib en Californie?
  • A quelle heure passe le film X dans la salle de cinéma Y?

Ces questions ne sont pas bcp plus complexes que des requêtes Google, c’est pourquoi Facebook comme toutes les plateformes utilisant des bots pourront y répondre avec efficacité. En cas de questions compliquées (détectées automatiquement au bout de 4-5 échanges et d’un moteur sémantique détectant le signes d’énervement), un humain sera appelé à la rescousse, soit dan un cas sur 5 ou 6.

Le vrai problème avec les humains ce n’est pas leur remplacement par des robots mais leur prédictibilité.

Tenez, cadeau :

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s