Lâchez prise et parlez à votre collègue de droite, vous allez être surpris

S’il y a encore des gens qui n’ont pas entendu parler des filter bubbles, offrez 15 riches minutes à votre gueule de bois post qualification en finale : ça vaut le coup.

Comme pour de nombreuses autres décisions politiques – les élections notamment – l’algorithme Facebook a été accusé de favoriser le conservatisme dans le vote du Brexit. Pourquoi?

Parce qu’à mesure que les utilisateurs utilisent l’outil, leurs interactions sont assimilées par edgerank qui pousse alors des opinions conformes à celles qui vous font réagir, aka. les vôtres.

Résultat : votre mur est tapissé de points de vue de gens d’accord avec vous. Et lorsqu’un grand moment de civisme pointe son nez, vous voici cerné d’opinions conformes aux votres. Autrement dit : si une opinion est dans l’air, il est très compliqué de faire évoluer le point de vue des gens tant ils se sont emmurés dans une bulle préférentielle.

Faites le test sur votre mur : combien de personne horribles avez-vous déjà arrêté de suivre? Contre combien de personne vous êtes déjà ouvertement opposé sur un mur? Sans doute moins que ceux qui vous inspirent…

Bottom line : faites confiance à la sérendipité, quittez Facebook et offrez-vous un magazine inconnu pour votre heure de train ce soir.

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s