Le Financial Times a demandé à ses abonnés d’arrêter leur ad-block. Avec succès.

ft_articletext

La semaine dernière, on se parlait de DevaCurl et leur idée simple pour inciter les gens à créer du earned media : leur apprendre à poster des beaux selfies.

Dans le même registre d’idées où il suffit de demander, le Financial Times a récemment tiré les fruits d’une expérience de même nature : demander à ses lecteurs de désactiver leur ad-block pour accéder aux contenus du journal.

Résultat : entre 40 et 69% des lecteurs ont accepté de white lister le FT, selon la manière de présenter le sujet (soit tout le contenu était bloqué, soit juste les mots manquants en proportion aux revenus amputés par les bloqueurs, soit les pub apparaissaient comme si de rien n’était).

Comme quoi, il suffit parfois juste de demander.

Source : cette excellente newsletter de l’agence LDV.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s