Pourquoi il ne faut pas confondre une idée et une personne qui a une idée

Par rapport à mon post d’hier, un collègue, dont je tairai le nom, me demande pourquoi je n’ai pas inséré les insights dans la taxonomie des individus dans les métiers du marketing.

Excellente question. Merci Vincent.

Après tout, la définition d’un insight est si fumeuse qu’on ne peut en vouloir à personne de ne pas réussir à en produire une définition stable et appréciée.

Je vais néanmoins m’y aventurer. Je ne suis pas mieux que les autres.

Pour moi, l’insight n’est ni plus ni moins que ce qu’il désigne littéralement, c’est à dire un regard de l’intérieur, donc *le monde regardé depuis le point de vue des gens*.

L’insight acte une notion qu’on aime – comme la plupart des mots-valise allemands : le weltanschauung, aka. une conception du monde. Un insight, c’est une situation restituée par un individu.

De fait, puisqu’un insight c’est l’équation d’un regard individuel et d’une situation, il y a autant d’insights que de situations x personnes.

Naturellement, il y a asymétrie sur le marché de l’info. Donc certains insights sont :

De fait, l’insight s’oppose à tout concept de vérité. C’est une croyance, verbalisée ou non, individuelle ou non, sous-tendant nos comportements.

Bref. Un insight c’est une pensée, pas une personne.

Les personnes ont des insights. Certains insights peuvent parfois qualifier un groupe de personne (les gluten free par exemple).

Mais les deux notions sont différentes.

#bisous

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s