Le machine learning au service de la détection du sexisme

Déniché sur l’excellent Slack channel d’Open Strategy, cette initiative corporate Google mérite un petit article.

Agacé par le manque de femme chez les ingénieurs, Google, comme bcp d’autres, se rend compte que les représentations féminines d’ingénieurs dans la culture sont rares.

Pour en avoir le coeur net, ils font équipe avec un laboratoire et un think tank féministe pour inventer le Geena Davis Inclusion Quotient (GD-IQ), une méthode de machine learning qui analyse la représentativité des femmes dans les films.

Résultats des 100 films les plus populaires des 3 dernières années en termes de chiffre d’affaire réalisé au box office :

  • On entend 2 fois plus souvent un homme parler qu’une femme
  • Les hommes sont plus présents à l’écran sauf dans un genre : le gore
  • On voit moins de femmes dans les films récompensés par des Oscars

Google a transmis ces notes aux producteurs de films, remarquant judicieusement que les films tournés par des femmes rapportent plus…

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s