Comprendre le machine learning, c’est comprendre l’intelligence du web

Cette page explicative des grands principes du machine learning par l’agence R2D3 est remarquable.

Ce qu’on aime par-dessus tout, c’est l’habilité de cette discipline à décomposer des phénomènes suivant des variables quantitatives.

Une fois qu’on a compris le principe, à peu près n’importe quoi peut être disséqué, classifié, analysé et entré dans une machine.

Les émotions deviennent des types de mots utilisés dans un corpus textuel, les réactions des types d’émojis utilisés sur les réseaux sociaux, les espoirs des modalités syntaxiques, les chansons des compositions algébriques.

Plus le web grandit, plus il génère de traces, plus ces traces sont riches, plus les machines peuvent appréhender des phénomènes subtiles.

Le machine learning dans l’internet d’aujourd’hui, c’est un peu comme un enfant qui apprendrait à faire rentrer des cubes dans des carrés.

Imaginez vous dans 10 ou 20 ans.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s