Cambridge Analytica et Facebook font des trucs dégueus au lit

Tout le monde parle de Cambridge Analytica depuis leur investissement dans la campagne de Donald Trump.

Ils creusent le même sillon que la plupart des web marketeux, aka. cibler ultra précisément.

Leur fonds de commerce, c’est la segmentation des utilisateurs de Facebook en profils psychologiques, un peu à la manière des tests – MBTI, process communication, etc. – que font passer les départements RH ou des méthodes de qualitativistes. Une fois les utilisateurs segmentés, CA définit les messages adaptés pour les convertir à tel ou tel parti. Jusqu’ici rien de dingue.

Là où leur méthode s’assombrit c’est sur l’exploitation des datas.

Deux options sont possibles :

  1. Ils se contentent de cibler les gens sur Facebook. Un peu comme les annonceurs aujourd’hui.
  2. Ils exportent les cookies Facebook pour les consolider avec des cookies non-Facebook et sont capables de toucher les gens dans et en dehors de Facebook.

Dans les deux cas, ils ne peuvent que travailler étroitement avec Facebook, ce qui pose des questions dans tous les cas…

Quoi qu’il en soit, quand SIMM et la base 3rd party data WPP seront connectées, ça sera totalement fou.

Next question : qui paie la création de 1 million de messages différents ?

Une réflexion sur “Cambridge Analytica et Facebook font des trucs dégueus au lit

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s