Comment un groupe de punk californien m’a fait penser à la commission européenne

Il y a quelques mois, en pleine réminiscence punk californien, mon ami Olivier m’a soufflé l’existence de The other F word, un documentaire sur la vie de famille de plusieurs groupes de rock ayant incarné dans les années 90/00 l’archétype de la rébellion adolescente blanche des classes moyennes.

Au-delà de mon amour définitif pour les documentaires – a fortiori sur les musiciens – celui-ci possède une vertu libératoire : il milite pour le droit au changement de point de vue.

Par le prisme de ces chanteurs devenus papas dont les textes exhortaient à l’irrespect de l’autorité, on se rend compte à quel point il peut être péremptoire d’avoir des avis tranchés à un moment de sa vie. A quel point une position intellectuelle peut devenir une prison.

A quel point changer de point de vue – ou a minima faire évoluer son point de vue – peut être critique.

On dit que *seuls les imbéciles ne changent pas d’avis*. C’est sans doute vrai. En attendant, quand une carrière couronnée de succès dépend d’opinions antinomiques aux règles de la parenté, il devient compliqué de ne pas mettre un peu d’eau dans son vin.

Il est évidemment important d’avoir des points de vue. Les idées font avancer la société. Pour autant, les idées ne devraient jamais devenir des boulets à nos chevilles, des fardeaux que l’on traine toutes nos vies (sauf si ces idées étaient dégradantes ou xénophobes).

The other F word incarne à lui seul le débat sur le droit à l’oubli qui est en train de se jouer à la commission européenne : sommes-nous prisonniers de nos idées exprimées en ligne? Quelles sont les conditions de libération? Faut-il apprendre à se taire ?

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s