Data sans création n’est que ruine de l’âme : c’est Accenture qui le dit

Cette présentation Accenture donnée chez Petit Web m’a fait rire : ce que le cabinet de conseil appelle sans modestie le customer genome n’est ni plus ni moins qu’une liste des USP d’un produit en vue de produire des campagnes de bas de funnel plus personnalisées.

Exactement ce qu’on faisait il y a 10 ans chez Naked :

La grande différence naturellement git dans la granularité et l’adressabilité de la data.

Et ça ne s’arrête pas là. Accenture de poursuivre, au sein de la même conférence :

Il faut donc se poser la question autrement. La donnée en tant que telle n’a pas beaucoup de valeur, mais elle en prend lorsqu’elle est associée à une impression publicitaire. Les possesseurs de données doivent mettre en place un service qui permet aux annonceurs de toucher des gens avec ces données. Et ce service, c’est presque celui d’une agence publicitaire.

A cette allure, on va bientôt se remettre à parler d’impact et d’émotion.

Ca tombe bien, les grandes marques se construisent sur l’interruption, pas sur des bannos personnalisées.

Data sans création n’est que ruine de l’âme.

1 thought on “Data sans création n’est que ruine de l’âme : c’est Accenture qui le dit”

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s