Deux manières de parler aux millennials, deux manières de voir le monde

Petit exercice d’analyse croisée de discours publicitaire à destination des millennials.

D’un côté Abercrombie & Fitch, marque aimée des jeunes occidentaux de droite, qui explique aux post-adolescents que ce moment de leur vie est un pivot dédié à la découverte et à l’affirmation de son identité.

Un message plutôt intéressant mais qui donne l’impression d’avoir été écrit par des vieux qui regrettent leur jeunesse (une des dernières phrases “ces années dont vous vous souviendrez” étant sans doute l’archétype du discours qui n’a aucun sens pour un vingtenaire).

La jeunesse pour A&F est un moment clef où tout se joue, où on fait les choix qui nous définirons pour le restant de nos jours. Un peu comme s’il fallait choisir une banque, ou un métier.

De l’autre, Bud Light, qui parle aux millenials comme ils se parlent entre eux : sans se prendre au sérieux, avec décalage, avec mise en perspective. En se moquant d’eux même. En déconnant (attention mot ringard).

La jeunesse selon Bud Light est un moment de présent perpétuel, d’insouciance et de plaisir.

Sans vouloir en tirer des conclusions hâtives sur l’impact de ces campagnes (dont la production d’hypothèse est impossible tant il faudrait connaitre les stratégies de propulsion), il y a décidément des marques qui ont une drôle de vision des jeunes.

Mais bon, c’est peut-être une ambition affichée d’A&F de demeurer le magasin le plus détesté des USA.

Qu'en penses-tu?

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s