La manière dont les marques achètent la third-party data

Un chiffre intéressant par l’IAB USA : les montants ventilés des dépenses relatives aux données 3rd party aux Etats-Unis.

Premier enseignement : l’activation de la donnée coûte aussi cher que la donnée elle-même. Important de garder cette donnée en tête pour ne relativiser le ROI du data marketing.

Deuxième enseignement : le gros des dépenses d’audiences 3rd party concerne les données cross device et transactionnelles. Ce qui en dit long sur l’agenda des annonceurs.

Troisième enseignement : les coûts les plus importants de l’activation de la donnée sont liés à son nettoyage et son hébergement, soit des applicatifs « indirects ».

Quatrième enseignement : les données d’identité ne représentent qu’un coût très faible et pour cause. Elles n’intéressent pas grand monde alors que la GDPR va faire passer le web du mythe de la personnalisation à celui de la catégorisation.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s