A quand le retour des élites ?

2017 aura définitivement été l’année du péril pour les GAFA, désormais tous empêtrés dans des affaires de relations publiques, d’évasion fiscale, de non responsabilité de prolifération de contenus haineux.

La spontanéité induite par ces nouveaux moyens de communication inspire des révolutions culturelles, pour le meilleur (printemps arabe) ou pour le pire (donald trump qui tire sur tout ce qui bouge).

Tant que les GAFA ne font pas acte de contrition en endossant leurs responsabilités (Mark Zuckerberg a fait un pas en avant à l’occasion de ses voeux pour l’année 2018), il y a une place à prendre (ou à reprendre) pour les élites, ou gate keepers comme dirait Eli Pariser.

Une place à prendre pour redonner de la perspective au monde, une place à prendre pour essayer de faire comprendre, une place à prendre pour faire autorité sur ce monde qui change.

Il ne s’agit pas d’instituer une dictature (même si nous sommes en droit de nous demander si le clickbait n’est pas une tyrannie populiste décentralisée), juste d’essayer de reprendre du leadership en remontant au-dessus de la mêlée.

J’imagine que c’est l’obsession de la plupart des titres de presse actuellement. Sauf ceux qui ont vilainement cédé à la tyrannie du clic (aka. ceux qui n’ont pas la qualité des contenus justifiant de pousser des abonnements payants, aka tous ceux qui ne sont pas de la presse spécialisée, économique ou régionale).

J’imagine aussi que les élites intellectuelles classiques devront s’habituer à cette nouvelle manière de consommer l’information, sans pour autant brader le fond de leurs récits. Même si on se rend compte de la raideur de Macron, Merkel, May ou Rajoy sur leur stratégie de communication (à l’opposé Justin Trudeau ou Barack Obama incarnaient parfaitement la qualité de fond avec la forme moderne des réseaux sociaux).

En somme, le contexte actuel est une main tendue vers le retour en force des vieux médias (organisés pour faire autorité avec des journalistes, des codes de déontologie and co), à la condition qu’ils sachent rendre liquides leurs contenus et leurs talents.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s