Le projet HairCode de Procter & Gamble est tout sauf anecdotique

Quand on tombe sur le portail du programme relationnel de Procter et Gamble EnvieDePlus, on peut être tenté de se demander à quoi sert ce truc. Cet outil est pourtant rentable. Parce qu’il est multimarque, parce qu’il repose sur une logique transactionnelle (impression de coupons), parce qu’il est géré par des marketeurs qui ont la culture du ROI. Parce qu’il est stratégique, dans un contexte d’impératif de constitution de bases de données propriétaires au détriment des GAFAM qui aspirent nos vies en ligne.

Dès lors, il n’est pas étonnant que P&G – ainsi que les autres lessiviers – multiplient les initiatives telles que HairCode, un petit outil visant à profiler les typologies de cheveux des gens dans le monde contre des astuces, de la mise en relation communautaire, des conseils et des bons de réduction dans les gammes Procter. Un projet monté en 8 semaines en interne, façon startup.

Est-ce que ça va changer le monde ? Non.

Est-ce que cela incarne l’agilité dans les grands groupes au service de la data souveraineté ? Oui.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s