Fichons la paix aux créatifs pas faciles à vivre : ils ne font que s’adapter à nous

Cet article publié par Muse décrivant le caractère des créatifs d’agence me rappelle plein de gens superbes. De prime abord, on peut effectivement être tenté de trouver les créatifs difficiles à vivre. Pourtant.

Difficult people ask a lot of questions. They question the work. The strategy. The process. They dissect what they are being asked to do. How their agency works. Why it works that way. They push the people around them to work harder, and smarter, dig deeper and reach higher. They don’t always give people what they are asking for, but work collaboratively to figure out what is needed. They are trying to get somewhere no one has ever been. It’s uncomfortable. It’s not easy. We can’t be the industry that says « Here’s to the crazy ones » but then celebrates « The really nice ones » or « The ones who make things easier on everyone. »

Ne perdons pas de vue que 95% du travail des créatifs est tordu, discuté, malmené. Jeté même. Sous leur nez parfois. C’est bien la moindre des choses qu’ils discutent les briefs pour anticiper une énième charrette qui ne servira à rien.

Un client qui jetterait 95% du travail d’une agence est mal aimé.

Un amoureux qui se fait bâcher 95% de ses bouquets de fleurs ne reste pas longtemps amoureux.

Un enfant qui refuse 95% des plats que préparent ses parents est un con.

Protégeons nos créatifs.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s