On ne se lasse pas de la pertinence des campagnes désormais quinquagénaires de Howard Gossage

Les lecteurs assidus de NLQ connaissent ma passion pour Howard Gossage. L’homme dont le portrait figure dans mon bureau. L’homme qui a perdu Volkswagen en finale contre Bill Bernbach. L’homme qui a popularisé Marshall McLuhan juste parce qu’il trouvait visionnaire ses idées au sujet des médias à l’ère de l’électricité.

Il y a quelques semaines, le blog des Clio Awards a publié un article à sa gloire, démontrant à quel point ses idées ne prenaient pas une seule ride. Le voici. Tout est brillant.

3 réflexions sur « On ne se lasse pas de la pertinence des campagnes désormais quinquagénaires de Howard Gossage »

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s