Le projet d’aménagement de la gare du Nord incarne la croissance verte dont la France a besoin

La bataille pour les municipales 2020 s’est ouverte 4 secondes après la fin des élections européennes. La majorité manque d’ancrage locale, on comprend son souhait de profiter de ses bons résultats – conjugués à la débâcle confirmée des 2 anciens grands partis – pour installer la tendance dans le maximum de villes possibles.

Imaginer que ce sont les candidats de la majorité qui attaquent chaque initiative d’Hidalgo est une hypothèse. Le parti écologique est également enhardi par le scrutin européen, à la manière dont Jadot agace la gauche. En tout cas, cet article paru dans le journal il y a quelques jours n’est pas signé. Il détaille les parti-pris du projet d’aménagement de la gare du nord dans la perspective des JO de 2024.

Au-delà du tombereau d’attaques ad hominem contre la responsable du projet de la foncière d’Auchan qui a remporté l’appel d’offres doublé de remarques dignes des pires revues anarcho-marxistes (morceaux choisis « Les terrasses des restaurants ouvrent en outre sur les zones d’ombre… Cela crée une forme d’autocontrôle social. C’est mieux que des rondes de police ! »), j’ai été choqué par l’opinion inconciliable du profit et du transport :

« Les gens ne se rendent pas compte de ce que va générer cette chose qui, avec près de 700 000 visiteurs par jour, va devenir le plus grand centre commercial de France. »

Je ne comprends pas comment on peut attaquer l’idée de mettre des commerces dans une gare : cela donne des raisons de prendre les transports en commun, cela dynamise le quartier (des magasins ce sont des employés donc un petit écosystème de restauration, de services de proximité), cela permet aux voyageurs de créer du PIB pendant qu’ils attendent. Conjuguer économie et transports en commun incarne de mon point de vue une illustration idéale de la croissance verte qui profite à tous de tout point de vue.

Evidemment que ce projet ne souhaite pas réduire les voyageurs à des consommateurs. Evidemment que les 3 péquins qui vont manger chez Burger King ne vont pas gêner le transit des voyageurs. Evidemment que les terrasses veulent améliorer les temps d’attente (le problème numéro 1 des transports en commun faut-il peut être le rappeler) plutôt que de créer une surveillance foucaldienne.

J’ai rarement lu quelque chose d’aussi con dans Le Monde, je ne suis pas content.

Le projet de la Gare du Nord va rendre plus sexy que jamais les transports en commun et surtout offrir une arrivée à Paris depuis CDG digne de ce nom. Il était temps.

Voici l’article :

1 réflexion sur « Le projet d’aménagement de la gare du Nord incarne la croissance verte dont la France a besoin »

  1. L’article est signé Isabelle Regnier.

    En filigrane dans l’article je vois une amertume vis à vis du public qui doit vendre une partie de ses actifs pour en financer la modernisation.

    Les foncières de la grande distrib sont des prédateurs. Les conditions redoutables (loyer élevé + ponction du CA) proposées par ce type d’espaces ne sont soutenables que par des franchises pas toujours vertueuses. Oui cela génère du PIB, mais avant tout pour des grands groupes. On peut s’en satisfaire. Mais selon son groupe politique, la mairie aurait pu avoir envie d’autre chose.

    J'aime

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s