Un planneur est un éplucheur de problématique

Y’a BBH qui a fait un tweet bien récemment pour expliquer les étapes de briefs.

Ils évoquent un point qui m’apparait un peu sous-estimé : le numéro 8.

Retirer des trucs.

C’est un des gros parti-pris de ce guide de la stratégie (cf. ci dessous) partagé par Dave Trott cet été. Page 3 :

Strategy is about taking stuff away.

Il n’y a rien de plus difficile que de dépouiller une problématique, pétale après pétale, pour arriver au noyau du problème.

J’ai l’impression que c’est l’unique talent et l’unique compétence des planneurs stratégiques.

Transformer un brief compliqué en une problématique de 5 mots ultra claire.

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s