Peut-être que dans 50 ans on regardera la publicité comme on regarde big tobacco

Lecture du vendredi simple et puissante, publiée dans la newsletter de Ad Contrarian (que je ne suis pas le dernier à conspuer mais là j’ai trouvé ça vraiment fort), au sujet du silence gênant des agences vis à vis des fraudes et autres défauts de la publicité en ligne.

Ca fait un peu froid dans le dos.

Morceaux choisis :

The terribly damning part is that there are only two possibilities: Either agencies are remarkably stupid and don’t know what is going on, or they know and are keeping their mouths shut. It’s hard to decide which is worse.

Not a single one of the scandals involving online media were brought to light by a media agency. Not one. Let’s put this another way — not one of the scandals about online media were exposed by the people whose job it is to scrutinize online media.

We are on the wrong side of history and will continue to stay there until the silent conspiracy to protect online media ends.

Je trouve intéressant de nous demander si en tant que publicitaires, nous ne sommes pas les complices silencieux d’un business qui comporte des risques, notamment le financement de site propulsant des informations fausses, néfastes, dangereuses pour nos démocraties.

Devinez quoi ? C’est le cas.

Nous n’avons rien à envier à l’industrie pharmaceutique ou aux entreprises de tabac.

1 réflexion sur « Peut-être que dans 50 ans on regardera la publicité comme on regarde big tobacco »

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s