Monologue sur la position d’observation d’un bon insight

Petite question existentielle : les meilleurs insights viennent-ils *de l’intérieur* par la connaissance profonde d’un sujet ou *de l’extérieur* par la connaissance superficielle d’un sujet ?

Dans un cas comme dans un autre, le vrai sujet demeure la qualité d’un brief et de l’inspiration créative me répondrez-vous.

Pourquoi pas rétorquerai-je, mais ce n’est pas le sujet.

Par exemple, la campagne Volkswagen pour la Coccinelle incarne l’insight vu de l’extérieur, tandis que le film Les Autres du même Volkswagen incarne l’insight vu de l’intérieur. Dans un cas comme dans un autre ce sont des bonnes campagnes.

Faut-il savoir maitriser ce double exercice oscillant entre virginité et expertise ? Faut-il choisir un camp ? Le destin se charge-t-il de nous étiqueter ?

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s