Du jetable au valorisable : le cas du packaging

Interview intéressante de Tom Szaky, patron de TerraCycle à l’origine de Loop.

I don’t think Loop could have existed even five years ago because of the ask. Essentially, we’re asking CPG [consumer packaged goods] companies and retailers to fundamentally redesign packaging and accept major changes to the economics of packaged goods delivery — in other words, to treat packaging as an asset instead of a cost.

J’aime beaucoup l’idée de considérer son packaging comme un actif. A l’heure des gourdes , il n’y a guerre que l’eau qui se projette dans cet avenir, notamment Evian et Virgil Abloh.

Cela incarne assez parfaitement la création de valeur responsable.

1 réflexion sur « Du jetable au valorisable : le cas du packaging »

Qu'en penses-tu?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s